Diagnostic environnement

Diagnostic environnement

Diagnostic environnemental : un impératif pour une exploitation agricole

Pour répondre aux exigences de la transition écologique, les exploitations agricoles ont aujourd’hui besoin d’être durables. Elles s’évertuent ainsi à mettre en place les actions nécessaires à l’atteinte de cet objectif. Mais comment savoir qu’on est sur la bonne voie ? Un diagnostic environnemental réalisé par des professionnels du secteur comme Planète Safe apporte la réponse.

Évaluer la durabilité d’une exploitation

Alors que le monde entier est engagé dans la transition écologique, l’agriculture se remet en cause pour minimiser son impact sur la planète. Elle réduit notamment ses intrants et procède à une utilisation raisonnée des ressources naturelles (eau, forêts, etc.). Au fil des années, suivre l’évolution de ses résultats devient une nécessité. D’où la mise en place d’un diagnostic environnemental dans le sillage du Grenelle de l’Environnement. Celui-ci prévoit la création d’une certification environnementale pour les exploitations agricoles, graduée jusqu’à un niveau de haute valeur environnementale (HVE). En termes simples, un diagnostic environnemental est un outil permettant de réaliser un état des lieux des impacts sur l’environnement. Il sert à évaluer la durabilité d’une exploitation à un moment donné, en vue de définir des objectifs à atteindre.

Espèces sauvages, ressources en eau…

Le diagnostic environnemental doit s’appliquer à trois sous domaines, à savoir : « environnement », « santé des végétaux » et « bonnes conditions agricoles et environnementales (bcae) ». Dans le premier sous domaine, l’exploitant agricole doit veiller à la protection des espèces sauvages et leurs habitats. Il préservera aussi les eaux, contre les éléments chimiques tels que les nitrates. En outre, il doit respecter les quantités maximales de produits autorisés pour l’épandage. Au niveau du sous domaine « santé des végétaux », l’agriculteur n’utilisera que les produits phytosanitaires bénéficiant d’un AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). Dans le même temps, il tiendra à jour son registre phytosanitaire.

Enfin, au niveau des « bonnes conditions agricoles et environnementales (bcae) », il s’agira de vérifier qu’on ne laboure pas les bandes tampons disposées le long des cours d’eau et qu’on stocke ses effluents d’élevage dans le respect des distances d’éloignement par rapport aux points d’eaux souterraines. On s’assurera aussi que l’on dispose d’un moyen approprié de comptage des volumes d’eau prélevés ou de l’arrêté d’autorisation de prélèvement d’eau pour l’irrigation.

Planète Safe aux côtés des agriculteurs

Comme on le constate, la conduite d’un diagnostic environnemental implique de maîtriser de nombreuses techniques et de connaître la réglementation. Pour se faciliter la tâche, l’agriculteur peut solliciter l’expertise de professionnels de la production végétale comme Planète Safe. Cette société bordelaise suit et accompagne les exploitants tout au long de la démarche. Elle propose surtout diverses prestations destinées à faciliter les agréments et certifications d’une exploitation agricole, dont l’agrément phytosanitaire ou encore la certification HVE. Enfin, elle propose de nombreuses formations comme celles sur la taille de la vigne et les bonnes pratiques agricoles.